Crédit pour SCI, lequel choisir ?

21/08/2011

Plusieurs raisons peuvent vous mener à faire une demande de crédit SCI (Société Civile Immobilière) : la demande de SCI peut être faite par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par une contrant d’affecter à une entreprise commune des biens en vue de partager le bénéfice ou l’économie qui pourra en résulter.

La société ne doit pas avoir un caractère commercial, il faut être donc vigilant sur l’objet du crédit de la SCI qui doit demeurer avec un objet civil. Par exemple, effectuer des achats d’immeubles afin de les revendre, à moins que l’acquéreur ait agi en vue d’édifier un ou plusieurs bâtiments et de les vendre en bloc ou par locaux.

L’objet du crédit SCI doit obligatoirement porter sur l’immeuble. La SCI peut gérer l’administration d’immeubles que les associés ont acheté ou reçu en apports, ou encore la constitution d’immeubles sur un terrain appartenant à la SCI.

Quel crédit SCI faut choisir ?

Le meilleur crédit SCI pour votre financement est le prêt in fine : pour mémoire un des avantages de la SCI est de pouvoir déduire la totalités des intérêts d’emprunt des revenus. Partant de ce principe, le prêt in fine trouve son utilité dans le cadre de montages financiers. 
Le prêt in fine est un prêt immobilier généralement à taux fixe (les prêteurs proposent également des taux variables ou révisables), non amortissable, dissociant le paiement des intérêts du remboursement du capital. 
Le capital du crédit SCI avec ce prêt se rembourse en une seule fois au moment du paiement de la dernière échéance, c’est à dire que pendant toute la durée du crédit seuls sont réglés les intérêts mensuels. Les intérêts du prêt sont déductibles des revenus générés par l’investissement ainsi financé. 
En finançant votre SCI avec ce crédit vous ferez une économie de trésorerie entre la technique in fine et le prêt amortissable classique car les mensualités sont moins élevées.