Faire un Crédit Immobilier

12/03/2012

Faire un Crédit Immobilier

Le crédit immobilier est le crédit qui demande sans doute le plus de réflexion et d’attention car les sommes empruntées sont beaucoup plus importantes que dans les autres types de crédits. La durée de ce type de crédit est également la plus élevée. Nous avons tous remarqué que depuis le début de la crise courant 2010, les banques sont frileuses à l’idée de prêter de l’argent. Ce problème est dû essentiellement au resserrement des conditions d’obtention des prêts par les banques. Pour faire un crédit immobilier, il ne suffit plus d’avoir un CDI, de ne pas être fiché à la Banque de France et d’avoir un compte bancaire en bon fonctionnement pour faire un crédit immobilier. Aujourd’hui, les détails de l’entreprise qui vous emploie sont pris en compte ainsi que bons nombres d’autres points qui parfois semblent bien obscurs aux simples consommateurs que nous sommes.

Ce que vous devez savoir avant de faire un crédit immobilier

Pour une décision prise en toute connaissance de cause, vous devez prendre votre temps chez vous pour vérifier toutes les données de chaque offre afin de ne pas passer à côté d’un détail qui ne vous satisferait pas. Sachez d’abord que les offres que vous recevrez par courrier sont valable trente jours. Ensuite, le meilleur taux du marché parfois cache des frais annexes qui font que l’offre dans son intégralité n’est plus si intéressante. Les dossiers que vous aurez en main doivent faire apparaître toutes informations en relation avec la proposition qui vous a été expliquée par téléphone ou autre. En outre, vous y trouverez la durée, le montant, le taux, les conditions de remboursement anticipé et les frais divers. Chaque organisme de crédit vous impose un délai de réflexion de dix jours avant de faire un crédit immobilier et ce n’est pas de trop pour vraiment analyser tous les aspects de ces offres. Vérifier surtout que les données dont vous aviez parlé avec votre conseiller sont présentes et sont les mêmes.

Quelles sont les clauses qui doivent être présentes avant de faire un crédit immobilier ?

Le code de la consommation exige qu’une offre de prêt respecte certains principes définis et obligatoires et va même jusqu’à définir exactement son contenu. Pour vous donner une idée claire de que vous devez à tout prix trouver dans ces documents, voici une liste non exhaustive des éléments impératifs pour faire un crédit immobilier : Il doit être indiqué la nature, l’objet et les modalités du crédit immobilier, ainsi que les dates et les conditions de versement des fonds, et encore les pénalités pour un remboursement anticipé, la nature des garanties et leurs tarifs ainsi que le type d’assurance avec la définition exacte de leur mise en application. Si le crédit que vous recherchez n’est pas révolving, vous devrez aussi trouver joint à votre demande un tableau d’amortissement. Il vous indiquera les dates et les montants des mensualités de remboursement. Ces mensualités sont obligatoirement réparties visiblement entre le capital et les intérêts et ce pour toutes les échéances.  Dans le cas d’un prêt fixe, le TEG (Taux Effectif Global) est précisé : le taux qui vous a été donné est majoré des frais de dossier, d’assurance et de garanties. C’est ce chiffre final dont vous devez tenir compte pour choisir votre meilleur taux. Pour faire un crédit immobilier à taux révisable, il vous sera signifié les modes d’indexation de votre prêt en cas de mouvement de l’indice de référence.

Quels sont les pièces justificatives nécessaires pour faire un crédit immobilier ?

Pour obtenir un prêt au meilleur taux possible cela va s’en dire, un certain nombre de papiers vous concernant vous sera demandé par l’organisme qui voudra étudier votre demande. Il vaut mieux pour vous avoir tout préparé à l’avance pour ne pas ralentir le processus d’étude et faire un crédit immobilier assez rapidement. Si votre demande se fait directement dans votre banque ou organisme de crédit, amenez les originaux que votre interlocuteur photocopiera ; cela rassure les banquiers alors n’hésitez pas. Par contre, pour une demande par courrier, les photocopies suffissent dans la plupart des cas. Pour  vos justificatifs d’identité vous pouvez présenter la carte d’identité ou le permis de conduire. Ils servent principalement à faire une recherche à la Banque de France pour savoir si vous y êtes fiché ou non. Il vous sera aussi nécessaire de prévoir une quittance de loyer et une facture d’électricité si vous êtes locataire pour que votre conseiller puisse vérifier votre adresse et vos dépenses. Pour les propriétaires, si vous n’avez pas de prêt immobilier à rembourser, la facture d’électricité suffira. Pour justifier de vos revenus, dans la majorité des cas, il vous faudra vos trois derniers bulletins de salaires, votre dernière feuille d’imposition et autres justificatifs de vos rentes (pensions alimentaires, ou autres). Pour les non-salariés, les bulletins de salaires seront à remplacer par un bilan du trimestre précédent des comptes de votre activité. Il est encore plus important, si vous en avez, de présenter aussi vos comptes épargne, vos comptes titres et votre assurance-vie. En effet, plus vous pourrez prouver que vous avez de quoi subvenir en cas de problème, plus vous pourrez négocier un meilleur taux car votre conseiller aura confiance en ce qu’il verra. Une vérification supplémentaire sera demandée si vous vous présentez dans une autre banque que celle qui gère vos comptes : vos relevés bancaires concernant tous les types de comptes que vous ayez. Une dernière chose qui n’est pas à négliger, si vous avez un  co-emprunteur, qu’il soit votre mari, votre conjoint de fait, un partenaire commercial ou autre, il faudra que cette personne soit présente lors de vos entretiens et qu’elle présente les mêmes documents que vous concernant son identité et ses revenus. Le souci majeur en ce qui concerne tout co-emprunteur autre que l’époux, se situe au niveau de la justification de sa présence dans le projet. Dans la mesure où aucun contrat ne vous lie légalement à cette personne (alors qu’un époux l’est), il est parfois difficile de faire comprendre le partenariat qui est souhaité mais cela n’a pas d’incidence sur l’obtention du prêt, une fois que le conseiller a compris vos motivations mutuelles.

Laissez un commentaire