Le prêt in fine, avantages et inconvénients

16/07/2011

Le prêt in fine, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont les intérêts qui sont remboursés pendant la durée du prêt. Le capital sera remboursé à la fin du prêt (in fine en latin), en une seule fois. Il vous sera proposé un produit de capitalisation, en général une assurance-vie. Vous épargnez pendant que vous remboursez les intérêts du prêt in fine. L’épargne augmentée de ses intérêts doit permettre de rembourser le capital à la fin du crédit.

A qui s’adresse le prêt in fine ?

Il intéressera principalement les personnes qui achètent un bien immobilier (maison, appartement…) et qui veulent le mettre en location, le prêt in fine pourra  financer tous genres d’achat. Il est possible alors de déduire des revenus fonciers la totalité des intérêts d’emprunt, de cette façon la personne qui fait la demande de crédit pourra avoir une épargne exonérée d’impôt. La clientèle concernée est fortement imposée (taux d’imposition supérieur à 45%) et perçoit déjà des revenus fonciers. Il faut que l’intérêt fiscal compense le fait que le prêt infine ne soit pas amortissable.

Quels sont les inconvénients du prêt in fine ?

Pour un emprunteur ordinaire, le coût du crédit est plus élevé que pour un crédit amortissable classique puisque chaque mois vous paierez des intérêts fixes portant sur l’intégralité de la somme empruntée. Dans le prêt amortissable classique, la mensualité rembourse à la fois les intérêts et le capital.
Exemple : Pour un prêt de 76 224 € amortissable à taux fixe de 6 %, le montant supplémentaire (sur 10 ans) est de 25 325 €. Pour un prêt in fine, toujours à taux fixe de 6 %, il est de 45 735€.

Quels sont les avantages du prêt in fine ?

Majeur sera le crédit demandé, plus élevé sera la somme que vous pourrez déduire des impôts  cela va rendre votre opération beaucoup plus rentable sur le plan fiscal. Le prêt in fine va s’avérer être un vrai avantage pour les personnes qui en font la demande et qui ont des revenus fonciers et un taux marginal d’imposition
combine dure le prêt in fine ?
La durée du prêt in fine va de 8 à 15 ans au maximum, le crédit s’arrête au remboursement total des intérêts cependant plusieurs options vous sont proposées.

  • Option 1 : payer le capital comme convenu lors de la signature du contrat.
  • Option 2 : rallonger la période du remboursement du prêt
  • Option 3 : payer une partie du montant du prêt et convertir le montant restant en  prêt amortissable classique en gardant votre assurance-vie.