Le TEG ou Taux Effectif Global, ce qu’il faut savoir

11/07/2011

 

Tout le monde le sait, la publicité qui vous promet le meilleur taux initial pour votre emprunt ne dit pas forcément la vérité, cela ne veut pas dire que cet organisme vous fera la meilleure offre ! C’est pour cela qu’existe depuis trente ans maintenant grâce à la loi Scrivener, le TEG, c’est à dire le Taux Effectif Global. Il est là pour protéger tous les consommateurs des abus des organismes de crédit.

 

Par exemple, en vous promettant un taux exceptionnel à 5,5% dans une pub télé, l’organisme responsable de cette offre vous cache le coût réel du crédit. Dans la mesure où il n’indique que le taux nominal, il ne joue pas franc jeu avec les consommateurs. Bien sûr, aujourd’hui dans toute publicité concernant les emprunts, un astérisque apparaît à côté de ce taux exceptionnel et vous renvoie à une petite ligne qui se déroule en bas de l’écran. Malheureusement, cette ligne est rarement lue et même si les organismes bancaires respectent ainsi la loi, beaucoup de consommateurs se font berner par de telles pratiques.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous allons vous expliquer la différence entre le TEG et le taux initial. Le Taux Effectif Global est constitué du taux initial, de l’assurance, de la garantie, des frais de dossier et parfois d’autres frais inhérents au crédit. En fait, le taux initial n’est pas le bon indicateur à part si vous souhaitez savoir combien l’organisme prêteur gagnera sur votre prêt : prenez le montant que vous voulez emprunter, multipliez le par le taux initial et déduisez ce résultat de ce que vous allez réellement rembourser et vous le saurez. Ainsi, alors que vous croyez avoir choisi le meilleur taux pour votre crédit en vous basant sur une publicité, vous vous êtes peut-être trompé car les frais annexes peuvent être beaucoup plus élevés.

Il est très utile de savoir que vous pouvez négocier votre TEG avec votre conseiller, surtout lorsque vous pouvez être en face à face. En effet, certains frais annexes comme ceux de la constitution du dossier ou ceux liés aux assurances peuvent être diminués sans pour autant vraiment pénaliser votre banque. La marge acceptable d’un conseiller financier pour un dossier de prêt est excessivement variable : elle dépend parfois du nombre de crédits réalisés avant le vôtre ! Vous avez donc tout intérêt à tenter votre chance. De plus, comme le dit l’adage « qui ne tente rien, n’a rien » !

Le TEG doit vous convenir personnellement. Un bon moyen de savoir celui qui aura vos faveurs est de calculer de manière large celui que vous ne souhaitez pas dépasser en vous aidant du taux initial et du montant de la cotisation mensuelle de l’assurance. Par contre, le point négatif du TEG qu’il soit le meilleur taux proposé ou non, c’est qu’il ne tient pas compte des pénalités et des intérêts à régler en cas de remboursement anticipé. Chaque établissement bancaire fixe son propre barème pour ce cas précis et cela laisse parfois apparaître de très mauvaises surprises concernant votre banque. En effet, ce coût peut être égal à 3% du capital restant dû ou encore à 6 mois d’intérêts. Cela représente parfois des sommes trop importantes à débloquer en une seule fois quand vous ne vous y êtes pas préparés.

 

Laissez un commentaire